Êtes-vous prêts ?

Pédaler est un loisir. Aidé par un moteur, c'est un plaisir. Votre vélo électrique peut aussi être une opportunité de re-considérer vos transports quotidiens.

Au quotidien, l'utilisation du Vélo à assistance électrique n'est-elle pas trop contraignante ?

C'est un vélo, il vous permet l’utilisation des pistes cyclables. Votre temps de transport est optimisé et plus sûr. Par exemple si vous parcourez une distance de 8 km matin et soir, vous mettrez environ 30 minutes. Et il existe de nombreux accessoires pour « customiser » votre vélo : sacoche pour ordinateur portable, siège enfant avant et arrière, et enfin des équipements imperméables pour se protéger en cas de pluie. D’après la Fédération française des Usagers de la Bicyclette : le vélo "normal" n’est pas prêt de disparaître du paysage, bien au contraire, mais dans certains cas, le vélo électrique peut être une excellente solution. En savoir plus.

Ca reste cher pour un vélo (même s’il est à assistance électrique) !

S’il est considéré comme un moyen de transport et non plus comme un loisir, est-ce vraiment si cher ? La gamme de prix de Neovelo va de 700 € à 3 000 € ou plus. Quand on compare la durée d’amortissement d’un VAE et d'une voiture utilisée quotidiennement ou même les transports en commun, on s’aperçoit rapidement que son coût mensuel est beaucoup moins élevé.

De quels comparatifs d'amortissement disposons-nous ?

Supposons que vous investissiez 1 500 € dans un vélo à assistance électrique Hypothèse 1 : vous prenez les transports en commun en région parisienne avec la carte Navigo 3 zones, votre vélo est amorti en 28 mois. Hypothèse 2 : sur la base d'un trajet mensuel de 450 km (environ 20 km aller retour par jour) avec une voiture à essence, et d'une consommation moyenne de 8L au 100 km, votre vélo électrique est amorti en moins de 12 mois.

Quelle durée de vie pour un vélo à assistance électrique et sa batterie ?

Alors qu’une voiture va à la casse une fois qu’elle est totalement amortie, les VAE sont évolutifs donc durables. Les batteries amovibles sont potentiellement remplaçables.

Faut-il un permis ou une assurance ?

Non, le vélo à assistance électrique est considéré comme un vélo classique puisqu’il s’agit d’un vélo assisté et non motorisé. Rouler en vélo à assistance électrique ne demande donc pas d’âge minimum, de permis de conduire, ni de carte grise... Et bien sûr, avec un vélo à assistance électrique, vous pouvez emprunter les pistes cyclables.

Quels sont les plus du vélo à assistance électrique en usage urbain ?

Il permet d’éviter les embouteillages et l’angoisse de la place de parking, ou bien les inconvénients des transports en commun : grèves, foule aux heures de pointe… Et grâce à l’assistance électrique, les émissions polluantes sont quasi nulles. Et il est plus économique que le scooter!

N'est-ce pas un mode de transport à risques ?

L’utilisation d’un vélo à assistance électrique demande quelques mesures de sécurité : le port d’un casque, l’utilisation de veste réfléchissante, et bien entendu le respect du code de la route. Nous recommandons aux cyclistes de se sentir usagers de la route au même titre qu’une voiture ou un autre 2 roues.

Les cyclistes ne sont-ils pas très exposés aux accidents ?

Sur 4 620 tués du fait d’accident lié à la circulation routière en France 142 concernent des cyclistes, soit 3 % des accidents mortels. Si on compare les données d’accidentologie (blessés ou tués) au nombre d’usagers, il y a 7 % d’accidents en vélo contre 53 % en 2 roues motorisés et 18 % en 4 roues. (source : Observatoire Interministériel de sécurité routière)

Circuler à Paris est-il dangereux ?

Malgré une augmentation des cyclistes de 70 % entre 2007 et 2008, notamment avec l’effet du Vélib’, le nombre d’accidents n’a augmenté que de 21 %. Ceci résulte d’une amélioration du cadre de vie urbain qui aménage de plus en plus d’espaces pour les cyclistes, comme les pistes cyclables, les couloirs de bus élargis, la multiplication des « zones 30 », la construction de bornes de stationnement. Par ailleurs, la fédération FUBicy souligne l’effet multiplicateur des cyclistes : plus il y a de cyclistes sur les routes, moins il y a d’accidents.

Peut-on circuler en vélo tout l'année ?

Comme avec un vélo classique, on peut faire du vélo à assistance électrique par tous les temps et à toutes les saisons. Si vous êtes prêts à affronter les intempéries, sachez que votre vélo à assistance électrique le sera aussi. Le vélo à assistance électrique et ses batteries sont étanches. Et en cas de températures négatives (-3 à -10°c) , il est préférable de stocker votre vélo dans un local fermé afin de protéger les batteries contre le froid.